Autres 203 - berlines
203 A - Florian G. (F-21)

Début de restauration : octobre 2003

Après maintes années d'utilisation intensive, cette 203 berline de 1953 terminait son agonie dans une grange, minée par la rouille et servant de domicile à une fouine. Cinquante ans après, de courageux passionnés et sûrement inconscients, tentent de réaliser son vœu le plus cher : la ramener à la vie…

Site : http://203berline.monsite.wanadoo.fr

 
 
203 A - Laurent Krier (B)

Berline modèle N3Y, n° de série 1 182 212. Sortie d'usine le 08/03/1951, et 1ère mise en circulation le 13/03/1951.

J'ai acquis ce véhicule le 26/08/2002. Mes parents avaient une 203 quand j'étais jeune et j'ai appris à conduire sur une 203. Le véhicule est acquis sur un coup de foudre sans voir même s'il y avait un moteur sous le capot. La carrosserie était dans un état impeccable. Pas de rouille. Côté mécanique et sellerie, c'est le désastre. J'ai été abusé par le vendeur. Pas de frein, boîte de vitesse morte, idem embrayage, échappement, réservoir, dynamo, radiateur,etc.

La 203 est donc restaurée par un brave pensionné qui a, jadis, travaillé sur des 203. Il s'agit de Monsieur Lotte Pierro. La restauration a pris environ 8 mois. Coût pièces: environ 5.500 €. (Sans la main d'œuvre).

 
 
203 - David Jumel (F-17)

Voiture "dans son jus", dont le propriétaire n'arrive pas à se décider de l'arrêter pour une restauration…

 
 
203 - Alexis L. (F-69)

Berline de 1958, n° de série 1 864 266.

Véhicule dont la restauration est en cours : quelques piqures de rouille, un réservoir à essence à rénover, un freinage à revoir mais elle roulait à 110 sur l'autoroute il y a quelques années !

 
 
203 C - Didier Lenoir (F-22)

Berline de 1958, n° de série 1 883 633.

Ma 203 paraissait saine. Après démontage, surprise ? longerons, plancher, traverse avant pourris. Trous au niveau des portes, ailes, phares, coffre cachés par du mastic. Niveau mécanique impeccable, quelques joints à changer.

Après une restauration de 5 ans, tranquille, sans me presser, elle roule merveilleusement bien…

 
 
Haut top
203 C - Didier Boury (F)

Berline du 27 février 1957, n° de série 1 839 025.

J'ai acheté cette 203 le 12 juin 1998 sur un coup de tête, et j'ai eu pas mal de gros travaux en carrosserie : planchers, bouts de longerons, plein de mastic. Enfin, après un démontage complet et un an plus tard, je l'ai recupérée en 2000 et elle ne bouge pas trop.

J'adore ma 203 et elle me le rend d'ailleurs très bien. Pour la couleur, j'ai pris un beige qui s'est fait en 1959, dernière année de fabrication alors que la mienne est de 1957 mais bon, je ne la voulais pas noire à l'époque. Reste à voir l'intérieur mais ce n'est pas une urgence.

 
 
203 C - Patrick Raigue (F-67)

Berline de 1958, n° de série 1 880 529. Sortie d'usine le 19/09/1958.

La carrosserie n'est pas restaurée, juste le plancher au niveau des longerons. J'ai les factures depuis les années soixante, le carnet d'entretien est à jour depuis le jour de l'achat. Tout est marqué ; c'était un maniaque comme on les aime !!!!!

 
 
203 C - Michel Arfeuille (F)

Début de restauration : janvier 2004

Berline de 1960, n° de série 1 907 256. Première immatriculation le 23/03/1960. Cette berline est donc l'une des toutes dernières à sortir d'usine, puisque la production s'est achevée le 26 février 1960, avec la n° 1 908 056.

Plus de détails sur cette restauration

 
 
203 C - Philippe Lamazou (F)

Berline 203 A de 1952, n° de série 1 264 141.

 
 
203 A - Eric Huber (CH)

Berline 203 A année 1953, n° de série 1 290 959, sortie d'usine le 19/01/1954 à destination de la Suisse.

Elle est pratiquement dans son jus, dans un état étonnement bon (elle n'a jamais couché à l'extérieur). Elle a parcouru 48000 km en 52 ans. Seuls tous les éléments en caoutchouc, tous les joints, les pneumatiques et les batteries ont été changés.

Il s'agit d'un cas rare où une restauration complète ne s'impose pas car l'état d'origine y perdrait à coup sûr (elle est telle que le jour de sa livraison).

 
 
Haut top
203 A - Johann Balland (F-88)

Berline 203 A de 1951, n° de série 1 212 051.

Le blog présentant sa restauration.

 
 
203
  203  
203 A - Olivier Balat (F-19)

Berline 203 A année 1952, n° de série 1 229 288.

 
 
203 C - Denis De Potter (F)

Berline 203 de 1959, voiture ex-Gendarmerie.

 
 
203 C - Bernard Guyonnet (F)

Berline 203 C, n° de série 1 853 617, 1ère mise en circulation : 5 août 1957.

Je viens tout juste d'acheter cette 203 qui était en vente sur le Net. J'en suis tombé « raide dingue » dès que j'ai vu les photos… elle est en très bon état de carrosserie (chromes parfaits, Robris, peinture) et de mécanique (ah le bruit du moteur au ralenti… une horloge !). Les seuls à accuser leur presque 48 ans : ce sont les sièges avant. Pour l'instant, je les ai pudiquement cachés sous un plaid. Patience !! Je cherche pour vous quelques centaines d'euros et un bon sellier !

C'est un rêve de gosse que je viens de réaliser, et du coup je suis redevenu un gosse avec son plus beau jouet! J'attends avec impatience les beaux WE qui vont bientôt arriver, pour avoir le plaisir de conduire cette merveilleuse voiture, de sentir sous mes mains ses réactions, et d'avoir devant mes yeux son grand capot… et la route qui défile… Mon seul regret, c'est qu'elle va perdre son immatriculation d'origine. Quelle dommage ! Bureaucratie oblige !.

 
 
203 A - Gilles Humbert (F-69)

Berline 203 A de 1952, n° de série 1 243 585.

Quelques travaux à effectuer, et je compte pouvoir rouler assez rapidement. La caisse, malgré son aspect, est assez saine (longerons, planchers).

 
 
Haut top
203 A - Eric Couroyer (F-27)

Berline 203 A de 1951, n° de série 1 200 267.

Cette voiture en cours de restauration a été achetée en octobre 2004. Elle est pratiquement complète et dans un état similaire à la celle du webmaster de ce site.

 
 
203 C - József Mészáros (H)

Berline 203 C de 1955, n° de série 1 746 649.

Je suis très content parce que le moteur fonctionne à merveille. Le système de frein est horrible, mais je l'ai réparé. Par la suite, il faudra tout restaurer.

"I'm very happy because the engine is working and engine's voice is full 100%. (unbelievable) !!! :-)))) The break system is horrible, but I repaired it…After, I have to restore all components (2 years about)".

Site : http://www.explosionaudio.hu/203.htm

 
 
203 A et C - Rishanka Fernandopulle (Sri Lanka)

This is a Peugeot 203A which was manufactured in 1953 and has serial number 1 29x xxx. This was the 1st 203 model to come with big rear glass, metre panel in front of the steering wheel, the rear gutter till the trunk (like the 203 earlier models), sun-roof was not a standard feature. This is an intermediate model (the model between 203 and 203C).

I would like to get to know Peugeot 203 (203, 203A & 203C) owners from anywhere in the World. You could e-mail me to

 
 
203 C - Philippe Pochon (F-38)

Une berline 203 C, sans toit ouvrant, type N3N, n° de carrosserie 2S310, n° de chassis 1 879 847 et mise en circulation le 17/09/1958.

Celle-ci a été restaurée par les bons soins d'Olivier Garde, l'ancien propriétaire, et roule parfaitement.

Plus de détails sur cette restauration

 
 
 
203 A - Gilles Humbert (F-69)

La deuxième 203 du propriétaire…dont il dit qu'« elle a des dessous qui en rendraient jalouses plus d'une ».

N° de série 1 257 253, première mise en circulation : Juillet 1952, couleur d'origine : noire, type : N3Y

 
 
Haut top
203 A - Lucien Bianchi (AUS)

Voici quelques photos de ma première 203, un modèle 1951 légèrement modifié pour pouvoir être utilisé comme véhicule de tous les jours. Elle possède le numéro de série 1 208 867.

"Here are few pictures of my first 203 which was restored as a daily driver with a few added extras to make driving on the busy streets a little easier".

 
 
203 A - Thierry Noyé (F)

J'ai deux berlines, une 1951 et une 1958. Je roule pas mal et je répare et restaure par petites touches.

La 58 m'a réservé 2 surprises : un plancher avant mangé de l'intérieur coté passager juste dans l'angle du tunnel de boîte, lui-même attaqué (pas facile à réparer : c'est à faire). Ensuite lors d'une réfection de chemises-pistons (j'avais décidé qu'elle arrêtait de fumer) j'attrape mes pistons-chemises neufs et voilà-t-y pas que le bloc inférieur était celui d'une 403 (sans doute utilitaire : gros pistons, chemises courtes)? Cela a un peu retardé le remontage, mais qu'est-ce que ça marche bien !

La berline 51 (j'avais envie d'une petite lunette) est complète et conforme dans tous les détails, assez bien restaurée, elle a cependant une petite faiblesse d'extrêmité de longeron sous la batterie (qui va nécessiter une greffe). Par contre tout le train avant était mort (roulements, biellettes, direction, freins) et (horreur) j'ai posé un train complet de berline 1957. Je HAIS la boîte de vitesse premier modèle mais j'aime cette grand-mère.

 
 
203 C - Christian Delille (F-64)

Une berline de 1955 qui va connaître prochainement une nouvelle vie puisque qu'elle est actuellement en cours de restauration.

 
 
203 A - Pascal Carmignani (F-04)

Une 203 qui est actuellement aux prémices de la restauration. Disons que je suis dans la phase de démontage, avec dépose de toutes les éléments en vue d'une séparation de la coque par rapport à l'ensemble moteur/transmission/suspension. Ma chance est d'être agent EDF mécanicien hydraulique travaillant dans un atelier, et ainsi avoir accès à une cabine de sablage, matériel de chaudronnerie, de soudure, de nettoyage, fabrication de joint…

Ma 203 est une type "A" de 1954, N° 1 702 928.

 
 
203 A - Christian P. (F)

Je suis l'heureux possesseur d'une 203A de 1951, n° de série 1 208 712, mise en circulation le 01/01/1952.

J'ai acheté cette 203 le 11 février 2006. Pour l'instant je fini de lui construire son garage avant d'entreprendre une remise en route.

 
 
Haut top
203 C - Bertrand Challier (F)

Voici quelques photos de ma 203. Les 2 premières correspondent au jour où j'ai reçu la voiture, et la dernière date d'un weekend où l'on a démonté moteur, boîte, arbre de transmission et réservoir !! J'ai déjà plus de 60 photos donc je pense pouvoir faire un bon blog plus tard pour présenter la restauration !!

 
 
203 A - Jérôme Lapp. (F)

Cette 203 porte le numéro 1 360 803 et je joins quelques photos de la restauration qui n'en est qu'au début avec une vision totale du plancher entièrement découpé car trop abîmé pour être réparé. Pour ma « bidouille », car c'est son nom, rien ne vaut du neuf !

 
 
203 A - Christian Coullaud (F)

C'est une 203 A du 07/08/1953 n° 1 326 660 entièrement d'origine, que j'ai acquise le 4 mars 2006. Elle mérite une restauration complète mais son état lui permet d'espérer reprendre la route rapidement après seulement 65000 km…et 40 ans de sommeil.

Une révision des freins, quelques remaniements mécaniques, réservoir, pompe à eau…et un train de pneus permettront bientôt de profiter des joies du toit ouvrant et des flèches de direction qui fonctionnent comme au premier jour.

 
 
203 A - Joël Maitre (F)

Ma 203 est un modèle 1957 portant le N°1 840 501. Je l'ai héritée de mon grand-père décédé en 1979. En 1985 je l'ai repeinte et je ne m'en suis plus occupé pendant 19 ans. En octobre 2004, n'ayant plus beaucoup de bricolage à faire à la maison, je l'ai ramenée chez moi pour faire le bilan de son état. J'ai commencé par les freins qui étaient bloqués, les soubassements qu'il était grand temps de sauver, le plus inquiétant était fait. Il restait à repeindre les roues et le tableau de bord par la même occasion, monter des pneus et un échappement neuf, redonner un coup d'éclat et de jeune au moteur, refaire l'habillage intérieur ainsi que le ciel de toit réalisé par les doigts de fée d'une cousine et monté par mes soins et l'engin était présentable pour passer les controles techniques et ce avec succès (quelle satisfaction ce jour-là).

Deux jours plus tard, je faisais ma première sortie avec les copains. Quelle joie ! Et en plus le circuit s'arrêtait pour prendre l'apéritif dans mon village natal, je n'étais pas peu fier.

Depuis je passe mon temps à réviser toute les parties les unes après les autres, il ne me restera plus qu'à la faire repeindre par un professionnel car mon manque d'experience se voit de près. Après un an et demi à rouler avec mes amis des « Bielles Anciennes », petit club du sud de la Marne, je suis surpris par la fiabilité et la souplesse de conduite de cette auto. Le meilleur souvenir est le voyage et la nuit sous la tente au bord du lac de Madine en juin dernier.

 
 
203 A - Claude Bauthier (F)

Je viens de faire l'acquisition d'une 203, qui est la sœur jumelle de la vôtre.

Berline modèle N3Y, n° de série 1 141 872. Sortie d'usine le 26/05/1950 (attestation de l'Aventure Peugeot), même teinte.

 
 
Haut top
203 A - Frédéric Jeanne (F)

Cette berline porte le numéro de série 1 220 851 et sa date de première mise en circulation est le 30/11/1951.

 
 
203 A - Benoit Delmotte (F-91)

Berline de 1951, n° de série 1 172 963. 1ère mise en circulation le 00/00/1951.

Elle est en état d'origine. Elle a une particularité dont je ne connais pas l'origine : dans l'écusson orangé de la calandre se trouve un arc de triomphe ???

À la suite d'un changement de propriétaire, la restauration a commencé. Concernant l'historique, il est connu jusqu'en 1978.

Plus de détails sur cette restauration

 
 
203 C - Fabrice B (F)

Ma 203 est de 1955 (n° de série 1 789 296, 1ère mise en circulation le 25/11/1955). Sa restauration était déjà commencée lorsque je l'ai acheté en novembre 2005, et je l'ai terminée en septembre 2006 (date du CT). L'hiver 2006/2007 a été consacré aux chromes et à la sellerie qui était dans état très mauvais…

Site : http://perso.orange.fr/fabrice.com/

 
 
203 A - Serge Christ (F-57)

Propriétaire d'une 203 de 1950 ayant pour n° de série 1 137 871, immatriculée 158 B 57. Elle est roulante, dans son jus, avec carte grise mais sans la date de première mise en circulation, à cause de la perte de la carte grise par l'ancien propriétaire.

 
 
203 A - Laurent Krier (B)

Berline type A, n° de châssis 1 177 812, et 1ère mise en circulation le 15/09/1951.

 
 
Haut top
203 A - Jean-Marc Blavot (F-45)

En voyant votre site, je me permets de vous signaler que je suis le propriétaire d'une 203 A du 14/09/1950 que j'ai récupéré dans un état plus que second. L'ancien propriétaire ayant entamé une restauration et laissé à l'abandon en pièces détachées dans une grange pendant une bonne dizaine d'années. Depuis que je la possède, j'ai fini par la démonter complètement, et commencé à la remonter en refaisant tout. Pont refait, freins refaits à neuf, boîte démontée et vérifiée, embrayage neuf, tous les joints moteur neufs, rodage soupapes, longerons ext. refaits, carrosserie remonté et en apprêt. La sellerie complète et ciel de toit sont refaits à neuf et ne seront remontés qu'après peinture.

Si tout va bien, la peinture sera refaite avant fin sept 2006 (grenat d'origine) et disons bonne pour la route été prochain. Le seul bémol pour le moment (crépine de réservoir bouchée) et je n'ai pas encore trouvé la solution.

203 A, n° de série 1 154 707, type N3Y, du 14/09/1950.

 
 
203 A - Pascal Lo Vecchio (F-67)

Je possède une 203 berline de 1952, n° série 1 265 487, 1ère date de mise en circulation: 06/09/1952.

Elle est de couleur bleue (si je pouvais en avoir la référence exacte et où me procurer la teinte, car j'ai une rayure sur l'aile droite arrière que j'aimerais faire oublier…). Je suis également à la recherche d'une calandre dents de requin (échangeable contre l'actuelle GH éventuellement).

 
 
203 C - Dominique Kriegel (F-67)

C'est une 203 berline de 1956, n° série 1 804 019, 1ère date de mise en circulation : 15/01/1956.

Depuis mon enfance, j'ai toujours rêvé d'avoir une 4 CV, fasciné par sa forme et ses moustaches. Je me suis promis qu'un jour je serais propriétaire de cette petite ancienne rien que pour mon plaisir personnel. Un jour, en 2002, je suis allé voir une expo de voitures anciennes et je me suis permis de m'asseoir au volant d'une de ces 4 CV. C'est là que j'ai réalisé que cette petite voiture était plus petite que je l'avais imaginé. Depuis mon enfance, j'avais oublié que j'ai quand même grandi.

Comme par hasard à côté se trouvait une 203 bordeaux dont je suis tombé plutôt amoureux, et tous les jours ça me trottait dans la tête : je veux une 203. Sa forme élégante, plus d'espace intérieur, l'image de marque et la fiabilité de la motorisation Peugeot, je me suis décidé d'aller à la recherche d'une 203 berline.

Je l'ai acheté en mars 2004. C'est un modèle C de 1956, et j'aurais beaucoup de mal à m'en séparer un jour. Son moteur tourne comme une montre suisse. Elle avait juste un défaut, elle se mettait soudain à chauffer. J'ai donc entrepris avec l'aide d'un ami la réfection totale du moteur. Et depuis, elle ne me donne que des satisfactions.

 
 
203 A - Michel Amey (F-14)

Passionné d'automobiles depuis toujours, j'avais le désir de faire l'acquisition d'une 203 afin de renouer avec le bruit qui a bercé mon enfance, mon père affectionnant les peugeots.

C'est en 2004 que je fais l'acquisition de cette 203 type A de 1952 (n° de série 1 247 238). Une restauration complète s'imposait, bloc moteur éclaté par le gel, carrosserie relativement saine sauf dessous de longerons.

C'est en septembre 2007 que j'ai eu le plaisir de conduire ma 203 pour la première foi. Que de souvenirs !

 
 
203 A - Emmanuel Carlin (F)

Une longue recherche a été faite avant de porter mon choix sur la 203. Au début j'ai beaucoup hésité avec la Peugeot 301… et plus j'avançais, plus je me suis épris pour ce modèle qui se distingue des autres… Il faut aussi avouer que pour moi, c'est une première… et je me suis bien rendu compte qu'il était plus facile pour moi d'attaquer une 203 (pièces de rechange, bouquins, pièces d'occasion sur différents magazines, etc.)

Après avoir raté plusieurs enchères, je suis tombé par le plus grand des hasards sur ces deux Peugeot 203 à vendre dans l'état à la frontière belge (6 mois de recherche). La 1ère vient de Marseille (la 1ère mise en circulation date du 11 juin 1954, type 203 A). La 2ème viens du Tarn-et-Garonne (la 1ère mise en circulation date du 29 décembre 1954, type 203 C).

Une seule sera remise en état. Les deux sont complètes, ce qui facilite mon travail de recherche de pièces. Le châssis est bien attaqué, moteur non bloqué, mais elle sera démontée en pièces et remontée après contrôle et si besoin réparation ou remplacement. Le travail sera démontage, sablage, soudure châssis, rectification moteur… en clair réfection complète du véhicule à son état d'origine.

Voilà en gros. Un travail long m'attend… et je suis impatient de me voir avancer.

 
 
203 A - Gérard Guépey (F-21)

Berline 203 A, n° de série 1 169 943. Sortie d'usine le 15/12/1950. Date de 1ère mise en circulation : 20/12/1950.

J'ai acheté cette auto en 2006 à un carrossier qui en avait assuré la restauration quelques années auparavant. Nouveau venu dans le monde des anciennes, je n'ai pas mesuré tout de suite l'état remarquable dans lequel elle est, ni apprécié d'emblée les particularités de ce modèle : petite lunette, tableau de bord central rectangulaire, volant 4 branches et instrumentation de bord couleur « marron glacé », intérieur tissu marron d'origine. Ce n'est qu'au fil des échanges avec d'autres passionnés et connaisseurs que j'ai découvert tous ses atouts.

Aujourd'hui, elle est ma préférée, et pour moi, c'est Mademoiselle 203 (elle a appartenu dans sa première vie à une demoiselle qui n'avait pas le permis et qui se faisait conduire par un voisin).

 
 
203 C - Dominique Delvitto (F-21)

Bonjour à tous.

Je me présente, je suis une 203 C, je suis née le 2 août 1956 (n° de série : 1 820 051) sous le signe du lion (mon actuel propriétaire est également né sous ce signe mais quelques années plus tôt). Je suis une des dernières avec flèches mais pour des raisons sécuritaires, je suis équipée de clignotants. Je dormais dans un garage depuis que mon précédent propriétaire, après m'avoir remonté sur un plateau depuis les Pyrénées-Orientales (66), et m'avoir remis une robe de peinture neuve, avait abandonné ma restauration. Un beau jour de printemps 2001, je rencontrai par bonheur mon nouveau maître qui m'offrit une place dans son garage, à la place d'un jeunette qui couche maintenant à la belle étoile.

Ma remise en état pouvait commencer : freins, éclairage, ciel de toit, réservoir, etc. Enfin le grand jour ! Je me présentais au contrôle technique sans l'autorisation et après une vingtaine de minutes j'obtenais le précieux sésame avec quelques remarques n'entrainant pas de contre-visite. J'allais pouvoir rouler à nouveau mais mon moteur en décidait autrement. Après quelques virées, mon bloc laissait passer le liquide de refroidissement. Je recevais donc après moultes péripéties un cœur de rechange qui me permettait de reprendre la route pour ma première sortie officielle. Je devais conduire un couple de jeunes gens auprès de monsieur le maire et monsieur le curé ainsi qu'a une séance de photos. Toute décorée et pomponnée, j'étais fière d'ouvrir le cortège et d'avoir autant d'admirateurs.

 
 
Haut top
 
 
 
 
Mise à jour : 14/07/2017
 
41524